PRESSE

ENTREPRENEURS

Vous avez un projet
à nous soumettre ?

INVESTISSEURS

Voulez-vous
nous rejoindre ?
06/04/2017

Aprés les plateformes, fintech et autres applications digitales, les investisseurs et les grosses entreprises regardent maintenant vers les innovations de rupture à base de sciences et de technologies, des domaines certes déjà exploitées mais dont le temps de gestation est plus long.

Cela est bien connu dans le domaine de la médecine et de la pharmacie, ou ce temps est de l'ordre de 10 ans minimum. 

Dans celui des techno sciences, le temps de production de prototypes, de "pilotes", la recherche de partenaires dans les domaines d'applications sont également longs, ce qui péjore le temps d'eclosion des innovations.

Sans parler de la versatilité du contexte économiques avec des "aides" qui peuvent se révéler de véritables poisons. Cf photovoltaique, biomasse, etc...

A lire sur la Tribune du 6 avril 2016

 

29/03/2017

Il est rare de lire un témoignage sur la fin malheureuse d'une start up. 

L'Arbre à vent, nous avons vu passer ce projet, il nous a interpelés, forcément, faire de l'énergie avec du vent, les éoliennes nous connaissons, nous aimons, nous avons participé, nous participons, .....

Pas dans ce cas en ce qui nous concerne. Il nous a paru un peu trop gadget, amusant mais sans réél potentiel d'application pratique.

On aurait aimé se tromper, cela arrive souvent, aussi. Dommage pour l'Arbre à Vent.

il est toutefois utile de lire ces informations publiées par Industries et Technologies,

l'expérience des autres, l'état de l'art, sont les premières questions à se poser en matière d'innovation.

Cela peut paraitre un peu fastidieux, mais cela permet aussi d'éviter de nombreux écueils. 

 

25/03/2017

On achève bien les startups

  |  

Lire l'article de La Tribune