PRESSE

ENTREPRENEURS

Vous avez un projet
à nous soumettre ?

INVESTISSEURS

Voulez-vous
nous rejoindre ?
01/02/2018

Habitué du CES de Las Vegas Olivier Ezraty expert dans le suivi des innovations et des entreprises innovantes, nous livre ses constats, ses impressions, et ses conseils.

Oui, il y a beaucoup de start up françaises au CES, mais certaines n'ont rien à y faire. Elles devraient se regrouper par domaines.

La "bataille" que se livrent les régions françaises avec chacune ses poulains, est un frein à la lisibilité des avancées présentées, et des regroupements.

Les grandes entreprises, et les grands équipementiers français découvrent enfin l'importance d'être présents pour être visible, pour voir, et pour engager des partenariats.

La voiture de demain se prépare dans les tendances du CES, électrique, partagée, intelligente non seulement par l'autonomie, le "sans conducteur", mais aussi par le cocoonage des utilisateurs.

Lire l'article de La Tribune

 

26/01/2018

2017 moins de levées, mais plus importantes, des entreprises plus matûres, 1 à 2 ans, et 3 à 5 ans.

lire sur La Tribune et écouter sur BFM Business

24/01/2018

On peut être privé et d'intérêt collectif ! déclare olivier Millet le Président de France Invest, ex AFIC.

L'association change de nom pour affirmer son attachement à la France et son désir de donner une autre image des investisseurs en capital dans les entreprises.

" Le private equity français a levé plus de 80 milliards d'euros en dix ans, plus de 15 milliards l'an dernier. Notre dynamique devrait nous conduire à dépasser les 20 milliards d'ici à 2020 et ainsi devancer le capital-risque britannique.

Notre empreinte économique, c'est plus de 200 milliards d'euros de chiffre d'affaires, l'équivalent de 20% du CAC 40 ! C'est aussi 1,4 million d'emplois, plus de 8% de l'emploi privé français, ce n'est pas anecdotique. Les 300 fonds membres de « France Invest » emploient entre 4.000 et 5.000 personnes en direct et font travailler tout un écosystème de conseils, de banques, d'avocats à chaque transaction." 

Lire l'intégralité sur La Tribune.

24/01/2018

Mounir Mahjoubi commence un tour de France des start-ups de 3 mois. Il va enquêter sur les difficultés rencontrées par les start-ups en activité, et sur l'adaptation de l'écosystème aux besoins de la création et du développement d'entreprises.

Sa première étape l'a conduit à recevoir les Fintechs, ces jeunes pousses qui bousculent la banque d'investissement, de prêt, et l'assurance.

Quelques formules relevées dans la publication de La Tribune que vous êtes invités à lire, les questions abordées débordent le cadre des Fintechs, comme la problématique des sorties :

les organismes d'agrément banques et assurances : " des maisons de retraite pour banquiers ou assureurs, "

En France, on ne lutte pas vraiment contre la fraude, on fait juste de la conformité " pour illustrer le vécu des obligations imposées aux entreprises."

" Nous sommes une forêt de bonzaïs, alors qu'il faudrait une forêt de chênes ! "

" Les startups sont le Botox des grands groupes !  "

Lire l'article de La Tribune

 
11/01/2018

La Tribune publie le 11/01 une interview de Xavier Dalloz, expert en stratégie digitale, qui trace la transformation du CES depuis 2000. Il donne son sentiment sur ce que sera notre relation avec notre environnement de vie à travers les objets/médias technologiques.

Un éclairage utile pour les créateurs et les investisseurs.

Lire sur La Tribune

 

 
06/04/2017

Aprés les plateformes, fintech et autres applications digitales, les investisseurs et les grosses entreprises regardent maintenant vers les innovations de rupture à base de sciences et de technologies, des domaines certes déjà exploitées mais dont le temps de gestation est plus long.

Cela est bien connu dans le domaine de la médecine et de la pharmacie, ou ce temps est de l'ordre de 10 ans minimum. 

Dans celui des techno sciences, le temps de production de prototypes, de "pilotes", la recherche de partenaires dans les domaines d'applications sont également longs, ce qui péjore le temps d'eclosion des innovations.

Sans parler de la versatilité du contexte économiques avec des "aides" qui peuvent se révéler de véritables poisons. Cf photovoltaique, biomasse, etc...

A lire sur la Tribune du 6 avril 2016

 

25/03/2017

On achève bien les startups

  |  

Lire l'article de La Tribune